Caractérisation structurale et magnétique du pluton granitique de Misajé (Nord-Ouest Cameroun)

Résumé : L’objectif de cette étude était d’établir à partir des données de susceptibilité magnétique, de pétrographie, de géochimie et de structurale (classique), une cartographie des formations du pluton de Misajé afin de l’intégrer dans l’évolution de la Chaîne Panafricaine d’Afrique Centrale (CPAC). A l’issu de ce travail, nous retiendrons que le pluton de Misajé, allongé NNE-SSW est situé dans le domaine Ouest de la CPAC au Cameroun. Ce pluton s’est mis en place par injections successives autour de 569-560 Ma dans un socle anté panafricain constitué de migmatite à biotite et amphibole et d’amphibolites, réactivé au Pan-Africain. Quatre ensembles pétrographiques mis en place par cristallisation fractionnée le composent : la granodiorite, le granite à biotite et amphibole, le granite à biotite et le granite leucocrate. La région de Misajé est affectée par trois phases de déformations. La phase D1, caractérisée par une foliation E-W, observée dans l’encaissant a été progressivement transposée par la phase D2 simultanément observée dans l’encaissant, dans le granite à biotite et amphibole et dans le granite à biotite. Cette phase D2, orientée NE-SW à N-S est datée entre 569 ± 12 Ma dans le granite à biotite et amphibole et 560 ± 9 Ma Ma dans le granite à biotite. La phase D3, datée à 532 ± 35 Ma est décrite dans les orthogneiss à biotite et amphibole comme étant la phase de mylonitisation du granite à biotite et amphibole qui se transforme en orthogneiss à biotite et amphibole. Elle est caractérisée par un mécanisme de déformation ductile au cours duquel une déformation non-coaxiale a permis (1) le développement des structures N-S et une déformation par cisaillement dextre et (2) la mise en place du granite leucocrate. L’étude microstructurale permet d’envisager pour le pluton de Misajé une déformation continue (du stade magmatique au stade mylonitique) au cours de sa mise en place. Les roches du pluton granitique de Misajé sont à dominance paramagnétique (54 % de stations). La contribution ferromagnétique existante révèle que les minéraux porteurs de la susceptibilité sont dominés par la magnétite qui peut être automorphe ou xénomorphe. Le facteur T de Jelinek montre que les ellipsoïdes de déformation dominants sont plano-linéaires, cependant, 80 % de stations ont des valeurs de P < 1,2 ; indiquant une mise en place dominée par l’écoulement dynamique. Cet écoulement magmatique a induit un aplatissement en bordure du massif. La domination de l’écoulement magmatique dans la mise en place du pluton de Misajé, la présence des minéraux aplatis en bordure du pluton, la présence des mégacristaux de feldspath orientés, la présence d’un couloir de cisaillement discret NE-SW idenfié par la méthode d’ASM dans le granite à biotite et les structures (foliation et linéation) magnétiques, permettent d’envisager pour le massif de Misajé une mise en place syn-cinématique en coupoles ou dômes dans un continuum cinématique NNE-SSW, parallèlement aux grandes structures régionales (Cisaillement de Mayo Nolti et le Cisaillement de Godé-Gormaya) et aux chaînes plissées développées lors de l’assemblage du Gondwana Ouest, telle que décrite à l’Est du Nigéria et au NE du Brésil.
Type de document :
Thèse
Sciences de l'environnement. Université de Dschang-Cameroun, 2016. Français
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [109 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-auf.archives-ouvertes.fr/tel-01382080
Contributeur : Eric Martial Fozing <>
Soumis le : samedi 15 octobre 2016 - 15:05:09
Dernière modification le : mercredi 19 octobre 2016 - 01:17:02

Identifiants

  • HAL Id : tel-01382080, version 1

Collections

Citation

Eric Martial Fozing. Caractérisation structurale et magnétique du pluton granitique de Misajé (Nord-Ouest Cameroun) . Sciences de l'environnement. Université de Dschang-Cameroun, 2016. Français. 〈tel-01382080〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

148

Téléchargements de fichiers

2042