La résistance du plurilinguisme à Abidjan

Résumé : Au sein de l’Afrique de l’Ouest, la situation de la Côte d’Ivoire et d’Abidjan en particulier est intéressante dans la mesure où le français a été totalement approprié, et les langues locales presque écartées de la vie sociale moderne. Parallèlement, le français en Côte d’Ivoire a été étudié bien plus et ses études ont eu plus de visibilité que les études des langues vernaculaires. Une certaine déconcertion s’en suit, chaque fois que ce sont les argots, les spécificités, les « français populaires », qui attirent l’attention des chercheurs. Dès lors, il nous semble important de faire quelques précisions concernant le rapport entre le français et les langues africaines et entre les deux types de travaux descriptifs correspondants. Après avoir fait quelques rappels sur le développement du français en Afrique de l’Ouest et sur la situation de de la Côte d’Ivoire dans la francophonie ouest-africaine, nous reviendrons sur le bouleversement linguistique qu’a supposé la formation du français ivoirien. Nous analyserons ensuite comment le plurilinguisme est perçu à travers les travaux linguistiques sur la Côte d’Ivoire, avant de faire le point des développements récents, sociaux et scientifiques.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-auf.archives-ouvertes.fr/hal-01827149
Contributor : Béatrice Akissi Boutin <>
Submitted on : Sunday, July 1, 2018 - 6:33:20 PM
Last modification on : Tuesday, July 9, 2019 - 10:12:56 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01827149, version 1

Collections

Citation

Béatrice Akissi Boutin. La résistance du plurilinguisme à Abidjan. A.E. Ebongue & E. Hurst. Sociolinguistics in African Contexts: Perspectives and Challenges, Springer International Publisher, pp.13-33, 2017, 978-3-319-49611-5. ⟨hal-01827149⟩

Share

Metrics

Record views

66