Pratiques plurilingues à Abidjan : français, dioula et baoulé en interactions

Résumé : Les alternances de langues en Côte d’ivoire ont encore peu fait l’objet d’études approfondies, dans leur dimension strictement formelle comme dans leur dimension sociolinguistique. Nous nous intéressons dans ce travail aux pratiques langagières alternées à Abidjan, dans plusieurs interactions enregistrées pour le « Corpus International Ecologique de la Langue Française » (CIEL-F). Nous nous centrons sur des situations de communication informelles et d’autres plus formelles, dans des espaces sociolinguistiques familiaux et professionnels. Après le rappel de quelques données sur Abidjan et la présentation de notre méthodologie, nous analysons quelques séquences où français et dioula, ou français et baoulé, alternent. Notre idée est que l’alternance de langues caractérise la communication bi/plurilingue ; elle est, a priori, neutre et spontanée. Dans certains cas, elle est fonctionnalisée pour devenir marqueur d’un espace sociolinguistique et/ou d’un type d’activité, et pour d’autres rôles sociaux. Dans tous les cas, elle contribue à modifier la syntaxe et le lexique de toutes les langues en contact, et participe ainsi au changement linguistique.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-auf.archives-ouvertes.fr/hal-01827148
Contributor : Béatrice Akissi Boutin <>
Submitted on : Sunday, July 1, 2018 - 6:29:38 PM
Last modification on : Tuesday, July 9, 2019 - 10:06:28 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01827148, version 1

Citation

Béatrice Akissi Boutin. Pratiques plurilingues à Abidjan : français, dioula et baoulé en interactions. M. Auzanneau, M. Bento, M. Leclère. Espaces, mobilités et éducation plurilingues: Éclairages d’Afrique ou d’ailleurs, Editions des Archives contemporaines, pp.13-27, 2017, 9782813002198. ⟨hal-01827148⟩

Share

Metrics

Record views

55