Norme endogène ivoirienne et subordination

Résumé : La Côte d’Ivoire est l’un des premiers pays africains où une norme endogène (Manessy 1992) a émergé des diverses variétés « appropriées » de français. Nous réunissons, dans un premier temps, certains éléments de la situation sociolinguistique de la Côte d’Ivoire qui ont trait à l’émergence d’une norme endogène et dans un deuxième temps, montrons, à travers quelques phénomènes concernant la subordination, le type de variations syntaxiques du français de Côte d’Ivoire qui relèvent de la norme endogène. Après la vérification de l’existence, en français de Côte d’Ivoire, de certaines tendances générales du français contemporain concernant l’extension de l’utilisation des complétives par que, l’analyse se centre sur la possibilité d’effacement des morphèmes subordonnants que et de. Elle porte ensuite sur un type de jonction particulier, avec son morphème introducteur pour, qui n’existe pas en français standard et qui permet de compléter un verbe par un autre pour former un même constituant verbal.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-auf.archives-ouvertes.fr/hal-01521946
Contributor : Béatrice Akissi Boutin <>
Submitted on : Friday, May 12, 2017 - 3:16:10 PM
Last modification on : Wednesday, July 10, 2019 - 1:33:11 AM
Long-term archiving on : Sunday, August 13, 2017 - 1:00:15 PM

File

ENS-subordination-Boutin.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-01521946, version 1

Collections

Citation

Akissi Béatrice Boutin. Norme endogène ivoirienne et subordination. Claudine Bavoux, Lambert-Félix Prudent et Sylvie Wharton. Normes endogènes et plurilinguisme. Aires francophones, aires créoles, ENS Editions, pp.61-84, 2008, 978-2-84788-125-7. ⟨http://catalogue-editions.ens-lyon.fr/fr/livre/?GCOI=29021100795270⟩. ⟨hal-01521946⟩

Share

Metrics

Record views

287

Files downloads

146